salto

Éditions du Palio

Salto 

 A.V.C... Comment rebondir ?

Par Didier Faure
Postface de Pascal Bruguière


Collection :  Essais
Parution : 22 Septembre 2016
Prix :
 19,90 €
Pages : 192
Format : 13 x 20,5 cm
Diffusion/Distribution : CDE / Sodis
ISBN : 978-2-35449-074-4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Argumentaire

Un soir, au volant, un malaise. Une main qui ne répond plus, une irrésistible envie de dormir. Au petit matin, un évanouissement... Ce qui est d'abord décrit dans les premières pages de ce récit, c'est la survenue d'un événement imprévisible et qui, pourtant, va modifier en profondeur le cours d'une existence.

Didier Faure a 50 ans. Il est en pleine forme, ses projets foisonnent. Jusqu'au jour où un accident vasculaire cérébral (A.V.C.) le fauche par surprise. Sur son lit d'hôpital, il se demande : « J'ai une hémiplégie ! Et, surtout, une aphasie ! Je ne peux plus parler.... Bon sang, qu'est-ce que je vais devenir ? »

La première partie de ce récit est un témoignage. Il raconte ce qu'un malade éprouve dans une telle situation. Une situation dont tous les éléments se télescopent : médicaux, familiaux, professionnels, financiers, amicaux, sexuels... La seconde partie est constituée d'exemples évocateurs (de peintres, de chanteurs, de philosophes...) qui l'aident à se reconstruire.

Le tout dans un ton juste, léger, dénué de tout pathos. Les anecdotes fusent. L'humour jaillit. Oui, autant au niveau des malades qu'à celui des aidants, la joie de vivre existe après un A.V.C.

 

L' auteur______________________________________________________________________________

Auteur de plusieurs ouvrages remarqués sur la communication écrite d'entreprise, Didier Faure dirige une agence de publicité en plein essor lorsque, pendant l'été 2001, il est victime d'un accident vasculaire cérébral. Le voilà soudain hémiplégique et aphasique. C'est une malheureuse pirouette dans les rochers, alors qu'il se baignait en bord de mer, qui a provoqué son A.V.C. Sa vie s'effondre, mais il se reconstruit. Quinze ans après ce « salto » sous-marin, il fait le récit de son rebond.

Didier Faure est membre actif du GAIF (Groupement des aphasiques d'Ile-de-France) et de l'APF (Associations des paralysés de France).